Mes services de maraîchage en traction animale

Mes services de maraîchage en traction animale

La traction animale... pour le maraîchage ?

Là, l’impact de la traction animale va se révéler la plus adaptée à la préservation de la structure du sol.

En maraîchage, le travail se fait toujours à deux. Le meneur doit toujours être secondé par un assistant qui assure la sécurité du chantier. En effet, l’environnement maraîcher, avec ses filets, ses ouvrants de serres, ses mini tunnels, ses paillages plastiques et lignes d’irrigation, n’est pas facile à appréhender pour un cheval, surtout dans les secteurs très ventés.

Reiner, Mathias, Quelqu'un (cheval), Michel en observation - arrachage des plastics de paillage

Le cheval permet de réduire les fourrières. Il se déplace dans les parcelles en enjambant les lignes d’irrigation, et avec un outil adapté, a les mêmes rendements horaires qu’un tracteur, avec pour avantage une meilleure préservation de la culture.

Travaux annexes : Pose et arrache de paillage plastique

Tableaux comparatif (tiré de Starke Pferde n°49) * :
Type Tracteur 30 kw 2 chevaux
Binage 3 rangs
19 minutes/1000 m²
19 minutes/1000 m²
Rangs de 50 à 90 m de long
3,2 heures/10000 m²
3,1 heures/10000 m²
Binage 4 rangs
17 minutes/1000 m²
18 minutes/1000 m²
Rangs de 50 à 90 m de long
2,9 heures/10000 m²
3 heures/hectare

* Dans le temps de travail cheval, est inclus le temps d’attelage / dételage et les pauses

Travail sous serre

Cas particulier du travail sous serre : pas d’émission polluante gênante pour l’utilisateur, les cultures en place ou à venir.

Un tracteur ou un motoculteur voit une grande partie de ses gaz d’échappement se déposer sur les parois de la serre. Parois qui, sous l’effet de la condensation, laissent tomber ses dépôts sur les sols et les cultures. La plupart des serres étant irriguées par goutte à goutte, aucune pluie ne vient lessiver ces polluants. Ainsi, après des années d’usage, ces concentrations de métaux lourds et d’hydrocarbures sont bien supérieures à celles relevées en culture plein champ.

Avec le cheval, aucune nuisance à craindre, et cadence de travail au moins équivalente à celle des engins.